Isabelle Pilling
(+33) 6 62 69 19 93
ipilling@alegria-spectacles.com
Françoise Boyer
(+33) 1 42 55 09 10
(+33) 6 07 10 05 74
frboyer@alegria-spectacles.com






La troupe des Neo Vent a fermé l’excellent festival débuté le week-end précédent à l’Abbaye de l’Ouÿe. Les acteurs saltimbanques et bateleurs d’un autre temps ont joué en plein air dans le verger des Granges le Roi devant un public de 200 personnes. Dans une ambiance de fête du XVIIè siècle celui-ci a redécouvert Molière au travers d’une adaptation des « Fourberies de Scapin ». La mise en scène de Marie-Martine et Pascal Montel a été très largement soutenue par la qualité du jeu des acteurs. Les costumes, les décors simples mais explicites ont fait le reste sans oublier les magnifiques masques expressifs créés par Martine Béchir.
Le Républicain

Une production de qualité qui séduit le plus grand nombre... C'est devant une cour du château noire de monde que la Compagnie Neo Vent a interprété "Les Fourberies de Scapin" de Molière. Le public a dignement accueilli cette talentueuse troupe.
La Montagne


La compagnie Neo Vent a tenu tous ses engagements, jeudi soir à la salle du Parville, en redonnant aux Fourberies de Scapin de Molière ses saveurs d’origine.
En effet, si tout le monde se souvient des farces du « pendard Scapin » et de la fameuse question du seigneur Géronte « Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? », rares sont ceux qui ont goûté à la pure tradition de la Commedia dell’Arte. Masques, bouffonneries, bastonnades, coups de pied au derrière, personnages comme le bon vieux radin, le père outragé, les amoureux, le serviteur rusé, etc… tout y était. Ajoutez à cela la verve italienne et sa dynamique, le talent des comédiens, le superbe décor et l’excellente mise en scène, et vous obtenez une soirée réussie sous un tonnerre d’applaudissements !
La République du Centre


« Molière, un seul mot qui dit tout et fait rêver » écrivait Balzac. Pour une première approche du théâtre classique, quoi de mieux, pour des enfants et adolescents, qu’une représentation d’une pièce de Molière ? C’est ce à quoi les élèves de plusieurs établissements de Tarascon, Beaucaire et Saint Etienne du grès ont eu le privilège d’assister au théâtre municipal.
La compagnie Neo Vent proposait une mise en scène inventive et souvent cocasse de Marie-Martine et Pascal Montel, « Les Fourberies de Scapin », créé en 1671 à Paris, pour le Palais-Royal. Comme dans la plupart de ses ouvrages, Molière pique les ridicules, pourfend les vices et pose un regard lucide sur la société de son temps.
Les jeunes spectateurs très attentifs et réceptifs ont pris un plaisir évident aux facéties et malicieuses tromperies d’un Scapin bondissant et plein de verve. Ils ont souvent réagi et ri aux répliques célèbres.
Plusieurs rappels, au final, pour cette troupe qui excelle dans la commedia dell’arte.
La Provence

Concept Web Sylvael // © Alegria Spectacles - 106, boulevard Arago – 75014 Paris