Isabelle Pilling
(+33) 6 62 69 19 93
ipilling@alegria-spectacles.com
Françoise Boyer
(+33) 1 42 55 09 10
(+33) 6 07 10 05 74
frboyer@alegria-spectacles.com






Pascal Montel
Après les bancs du Cours Simon, il entre au Conservatoire National d’Art Dramatique où Jacques Seyres lui transmet l’amour des grands textes.

Ses premiers pas sur scène, il les doit à Claude-Michel Rome dans "Pourquoi?" et Robert Hossein dans "Un Homme Nommé Jésus". Dans le même temps il rencontre Henri Lazarini qui lui offrira, entre autres, le rôle de "Ruy Blas", du mime Debureau dans "Les Enfants du Paradis" ou encore Lebret dans "Cyrano de Bergerac" avec Patrick Préjean.

Plus récemment, il joue Chrysale, papa gâteau, dans "Les Femmes savantes" sous l'égide d'Anthony Magnier et Orgon dans « Le Jeu de l’amour et du hasard » dirigé par Charlotte Pichon à la Comédie des Boulevards.

Au sein de la Compagnie Neo Vent, il crée « Devos existe, je l’ai rencontré… », adapte et joue "Le dernier Jour d'un condamné" de Victor Hugo, imagine le concept de théâtre interactif pour jeune public dans « L’Isle au trésor », endosse "Scapin", "L'Avare".

Bref, il est de tous les projets…


 
Marie-Martine Montel
Après le Cours Simon, classe Laurence Constant, elle aborde le masque et le clown avec Guy Freixe.

Puis elle se lance dans la création collective avec "Don Juan revient de guerre" d'Oton Von Orvarth et "1936 : L'Espoir déçu", une épopée sur le Front Populaire.

Plus récemment elle explore le théâtre philosophique avec “La Porte de l’initiation” de Rudolf Steiner au Sudden Théâtre et joue “2001 : Le malentendu” adaptation de l’œuvre d’Albert Camus aux Arènes de Montmartre et à Barcelone.

Au sein de la Compagnie Neo Vent, elle planche sur toutes les créations. Elle prend part à l’aventure de "Devos existe, je l'ai rencontré" au Bec Fin, se charge de la direction d’acteur dans "Le dernier Jour d'un condamné, endosse Toinette dans “Le Malade imaginaire”, Frosine dans “L’Avare”, joue en Commedia dell’Arte “Les Fourberies de Scapin”, "Les Secrets de Polichinelle" et “Monsieur de Pourceaugnac” et collabore à “Station Courteline”.

Son grand sens de l’improvisation lui permet de créer "Le p’tit Train-train quotidien", "La Conférencière", ou encore de participer au concept de théâtre interactif “L'Isle au trésor”.



 

Concept Web Sylvael // © Alegria Spectacles - 106, boulevard Arago – 75014 Paris