Isabelle Pilling
(+33) 6 62 69 19 93
ipilling@alegria-spectacles.com
Françoise Boyer
(+33) 1 42 55 09 10
(+33) 6 07 10 05 74
frboyer@alegria-spectacles.com






Depuis sa création, la Compagnie Neo Vent se consacre au théâtre de tréteaux, un théâtre vif, proche du public qui fait fi des somptueux décors, des grands effets... et dont le meilleur atout est le jeu.
C’est un véritable retour aux sources du spectacle vivant où se tisse un lien indicible entre acteurs et spectateurs. Inventeur de moments magiques, les regards émerveillés, les rires cristallins des enfants, sont la meilleure récompense de ce théâtre.
La Compagnie Neo Vent sillonne les routes et chemins à la rencontre de son public, dresse toiles et tréteaux dans une ancienne halle au blé, sur un parvis d'église, dans la cour d'un château ou encore devant quelques vieilles pierres. Et tels les saltimbanques d'autrefois, amuse et divertie la foule des jours de marchés ou de fêtes de pays avec ses contes, ses jongleries, ses pantalonnades, ses tours de passe-passe et ses chansons.
Elle crée, pour un soir, en un lieu inattendu, un moment particulier de convivialité, de joie et de rires pour le plaisir des petits et des grands.


"Mais que diable allait-il faire dans cette galère?
- Il est vrai mais quoi, on ne prévoyait pas les choses!
De grâce Monsieur, dépêchez, je tremble que l'heure ne sonne!"


Urgence! il y a urgence!! Mais urgence à quoi?
A berner les vieux barbons. A duper les pères pingres. A sauver les amoureux.

"Le pendard de Scapin, par une fourberie, m'a attrapé cinq cents écus."


La Compagnie Neo Vent vous embarque au port où vont se dérouler, dans un décor planté de voiles, une multitude de farces et d'intrigues pour le plaisir des petits et des grands.

En renouant avec la tradition populaire :
"Les Tabarinades", petites farces qui mettaient aux prises maîtres et valets sur les tréteaux du Pont-Neuf, et "Gorgibus dans le sac", une des premières pièces de l'Illustre Théâtre, Molière retourne à ses premières amours, la Commedia dell'Arte.

Avec le seigneur Géronte - vieux barbon vilain héritier de Pantalone -, le seigneur Argante - arrogant et fanfaron comme Il Capitan -, Sylvestre - valet poltron aussi balourd que son cousin Brighella -, les amoureux, Hyacinthe et Octave, Zerbinette et Léandre - frères et sœurs d'Isabella, Leandro, Hyacinta et Ottavio -,
et enfin Scapin, personnage aux mille facécies, avec ses fourberies et son sac à malices, nul doute, la famille de la Commedia dell'Arte est bel et bien là.

Maniant les outils de la comédie italienne : masques au faciès animal, bouffonneries extravagantes, bastonnades et coups de pied au cul, la Compagnie Neo Vent cherche à retrouver la tradition pure de la Commedia all Improviso, cette folie de l'improvisation que l'on pressent au détour de chaque scène où chaque réplique est propice au lazzi comme si "Les Fourberies de Scapin" avaient été jouées avant d'être écrites.

Le génie de Molière, qui joua le rôle titre masqué, nous donne une farce au rythme endiablé où les quiproquos s'enchaînent déclenchant cascades de rires.

Concept Web Sylvael // © Alegria Spectacles - 106, boulevard Arago – 75014 Paris